En déposant un dossier de surendettement à la banque de France, est-ce encore envisageable de prétendre au rachat de crédit?

Il est évident qu’être surendetté rend une situation plus difficile. Cela ferme toute opportunité de voir une demande de rachat de crédit se faire accorder. Souvent, un emprunteur doit sans détour déposer un dossier pour déclarer à la banque qu’il est en situation de surendettement. Il existe pourtant des solutions pour contourner le problème et se redresser droitement.

Dépôt de dossier de surendettement: trois solutions possibles pour l’emprunteur

prétendre au rachat de créditAvant connaitre le fichage à la banque puis au FICP, un débiteur peut bien opter pour l’une des trois solutions suivantes pour éviter le pire:

Le consommateur peut renégocier ses dus auprès de l’établissement pour ainsi aboutir à un report de mensualités ou encore à une répartition de paiement. Cela permet ainsi à l’emprunteur de redémarrer au plus vite ses activités ou du moins trouver une solution adéquate à la situation.

Il peut également ouvrir un dossier de surendettement pour réorganiser l’état de ses prêts afin de dénouer les problèmes de débordement de dettes. Il s’agit donc de la soumission de l’étude approfondie du dossier de surendettement, afin d’acquérir une demande de rachat de crédit rapide.

L’une des possibilités courantes, appliquées par les surendettés est le dépôt de dossier de surendettement à la banque de France. C’est alors la banque de France qui y joue un rôle important en arbitrant les deux parties, notamment le débiteur et l’organisme prêteur. C’est alors la banque de France qui tranchera pour faire gagner les deux parties au maximum

Les conditions pour un dossier de crédit de surendettement.

Une fois engagée et pour que le dossier de crédit de surendettement soit pratiquement accordé, le mandatant doit faire bonne figure auprès des banques en essayant de régler les mensualités chaque mois. Un emprunteur surendetté ne doit également pas se souscrire à un autre crédit, quoi qu’il en soit. Toute situation reste obligatoirement une information capitale pour les banques du fait que les changements de situation personnelle comme les divorces, le changement de travail un déménagement ou un licenciement peut impérativement affecter l’octroi du crédit.