La protection juridique des consommateurs: plus qu’une nécessité

Dans le cadre du crédit, qu’il soit un crédit immobilier ou un crédit à la consommation, les consommateurs bénéficient d’une protection juridique. En effet, l’existence de la loi Scrivener et la loi Lagarde relatives à la protection de l’emprunteur en matière de crédit à la consommation et de crédit immobilier permettent aux consommateurs d’éviter d’être malmenés par les organismes de crédits. À cet effet, la protection juridique des consommateurs est plus que nécessaire.

Vous devez connaître vos droits

bénéficier des créditsAfin de bien bénéficier des crédits que les organismes de crédits et les banques vous octroient et pour qu’ils ne vous maltraitent pas, vous devez être en mesure de connaître vos droits. En effet, si vous n’êtes pas au courant de vos droits et si vous n’êtes pas bien informé en ce qui concerne vos droits et les obligations des sociétés de crédit, vous ne pouvez pas connaître toutes les possibilités et les bénéfices que vous devez profiter. De ce fait, connaître la protection juridique que vous pouvez bénéficier est plus qu’une nécessité. Pour ce faire, vous pouvez vous renseigner sur internet ou auprès des sources d’informations disponibles.

Des lois pour votre protection juridique

Il existe deux lois qui permettent de protéger juridiquement les emprunteurs. La loi Scrivener est l’une de ces lois et il vous protège pendant les phases d’avant et d’après la signature de votre contrat de prêt. Cette loi stipule que votre organisme prêteur est dans l’obligation de vérifier votre solvabilité en tant que futur client. Pour ce faire, l’établissement financier peut se procéder à une vérification auprès du FICP, cela dans le but de vous protéger contre le surplus de dettes. Par ailleurs, la loi Scrivener peut vous protéger dans le cadre des emprunts automobile et elle est surtout en vigueur pour des prêts à partir d’un montant de 75 000 euros maximum et il faut que la durée de remboursement soit au-delà de 90 jours. Cette loi vous permet aussi d’avoir un délai de rétractation après la signature du contrat.

La loi Lagarde est également un dispositif qui permet de vous protéger en vous laissant la liberté de choisir votre assurance pour faire jouer la concurrence afin de faire diminuer le coût de l’assurance de prêt. Selon cette loi, vous devez savoir que votre emprunteur ne peut pas modifier le taux du prêt proposé initialement même si vous souscrivez à une autre assurance. Par ailleurs, cette loi prolonge votre délai de réflexion de 15 jours et exige que les annonces sur les offres de crédits mettent de nombreux éléments sur les détails du prêt, ainsi qu’un exemple concret.