Le rachat de crédit maison pour les propriétaires

Opter pour un rachat de prêt ne signifie pas toujours qu’un emprunteur se retrouve dans une situation d’endettement, voire de surendettement. Un propriétaire d’un bien immobilier peut bien s’adonner à une meilleure gestion de ses revenus pour optimiser ses épargnes, sans doute pour des travaux de réparation, d’agrandissement ou tout simplement pour l’acquisition d’un nouveau logement.

Regroupement de crédit pour propriétaire: les différentes éventualités

Le rachat de créditLe rachat de crédit propriétaire est également appelé rachat ou regroupement de crédit immobilier ou hypothécaire. Regrouper des crédits propriétaires permet de rassembler plusieurs prêts dans un seul. Bien qu’il soit présenté comme étant une restructuration affectée à l’immobilier, il est important de savoir que l’offre permet également d’englober d’autres prêts en cours, pour que l’emprunteur puisse aboutir à de nouveau projet de logement.

Toutefois, pour un regroupement de crédit immobilier, les établissements financiers réclament toujours une garantie égale à la somme demandée, notamment une hypothèque. La garantie permettra donc d’évaluer si la demande est acceptable, sinon d’estimer la durée de rembourser du prêt.

Faire appel à un notaire pour l’octroi d’un rachat de crédit hypothécaire

Il ne suffit pas que le consommateur et la banque se mettent d’accord pour que l’affectation soit réalisable. Dès que le bien immobilier a été retenu comme étant une garantie pour le rachat de crédit, l’appel à un notaire est indispensable. Le rôle du notaire est de s’occuper tous les papiers confirmant et de viser que les clauses inscrites dans un contrat sont en bonne et due forme. Puisqu’il s’agit d’un regroupement de crédit hypothécaire, c’est donc le notaire qui effectue une expertise pour valoriser avec la banque la valeur exacte du bien immobilier ou du moins effectuer une évaluation entre le bien proposé par l’emprunteur et le montant alloué par la banque. Il vérifie également la légalité de tous les papiers administratifs.

Il est évident que des frais sont à attribuer aux services du notaire, mais le client ne doit en aucun cas avancer des frais, c’est au notaire de débourser les frais qui seront par la suite remboursés par le consommateur au moment du déblocage des fonds.