Rachat de crédit: de quoi s’agit-il?

Quand une personne se retrouve dans une situation de surendettement, elle a nettement besoin d’une solution pour pouvoir dénouer ce grand problème. En effet, être surendetté est un poids alourdissant du fait que le consommateur peut ainsi être fiché à la banque ou à la base de la FICP. C’est pour cela que le rachat de crédit est proposé pour ces emprunteurs surendettés, afin qu’ils puissent réévaluer leur situation et redresser leurs revenus pour qu’ils arrivent à effacer toutes leurs dettes.

Qu’en est-il réellement du rachat de crédit?

de quoi s'agit-ilLe rachat de crédit est un moyen financier qui permet de résoudre des problèmes de surendettement ou des dettes excessives. Son but consiste notamment à regrouper toutes les mensualités pour les unir en une seule. Cela permet donc de réduire le coût global des mensualités tout en augmentant la durée de remboursement. En gros, le rachat de crédit offre la possibilité à l’emprunteur de réunir des crédits existants en un seul prêt, suivant des conditions de remboursements d’un crédit classique.

Le rachat de crédit est aussi appelé regroupement de prêt, restructuration ou encore consolidation. Il existe plusieurs types crédits mais les plus courants sont:

  • Le rachat de crédit immobilier
  • Le rachat de crédit à la consommation ou locataire
  • Le rachat de crédit par vente réméré
  • Le rachat de crédit professionnel

Les avantages et les inconvénients d’un regroupement de crédit

Un regroupement de prêt permet ainsi de rétablir les situations financières d’un foyer, ayant souscrit à plusieurs crédits. Elle offre la possibilité de faire à une des remboursements ayant des coûts importants, de les réunir pour un seul règlement mensuel. Ainsi, l’emprunteur n’a plus qu’à penser qu’à une seule facture tous les mois.

Néanmoins, le domaine du rachat de prêt présente tout autant des inconvénients. En effet, le domaine de la restructuration permet de réunir les mensualités et de les réduire et de gagner un rallongement de durée de remboursement. Mais cela inclut également que le débiteur ne peut, jusqu’à la finalisation des mensualités, contracter de nouveau prêt.